En 2012, au plan National, près de 1700 masseurs-kinésithérapeutes, âgés de 60 à 65 ans, ont quitté leur activité, sachant que près de 8 sur 10 d’entre eux, exerçaient en libéral.

Le caractère libéral de l’activité permet au masseur-kinésithérapeute de s’installer où il le souhaite, sans forcément avoir connaissance des besoins spécifiques des territoires.

De ce fait la densité des masseurs-kinésithérapeutes s’intensifie en zones urbaines et dans le sud de la France autour du bassin méditerranéen.

Un maillage inégal apparaît donc, malgré les quotas d’accès aux écoles de formation et le maintien des autorisations d’installation telles qu’elles le sont aujourd’hui.

LA REGION PACA EN QUELQUES CHIFFRES

C’est la 3ème région la plus peuplée de France avec ses 4,9 millions habitants.

 Superficie: 31 400 km²

  • Elle est composée de 6 départements: Les Alpes-de-Haute Provence (04), Les Alpes Maritimes (06), Les Bouches-du-Rhône (13), Les Hautes-Alpes (05), Le Vaucluse (84) et Le Var (83).
  • Elle possède 963 communes avec 90% de la population résidant dans 3 grandes métropoles Marseille, Nice et Toulon ou dans les villes moyennes de plus de 20 000 habitants.
  • Sur le Plan de la Géographie: elle compte, d’ouest en Est, près de 900 km de côtes bordant la Méditerranée.

Sur les régions littorales se succèdent les rivages bas de la Camargue et la Crau et les hautes falaises des calanques de Marseille et Cassis.
Au nord et à l’Est, les régions montagneuses dominent, les vallées glacières des Hautes-Alpes culminant à 4 102 mètres.
Entre ces deux grands ensembles se situe la Provence intérieure, formée de collines et de coteaux.

  • Sur le Plan économique, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur contribue au développement économique de la France puisque plus de 7 % de la richesse nationale y est produite ce qui la positionne au 3ème rang du PIB régional de France.

Sources : chiffres clefs 2014 CCI – INSEE « portrait de territoire » – site région 2014

UNE OFFRE DE SOINS DENSE MAIS INEGALEMENT REPARTIE

La densité de professionnels de santé, en région PACA, exerçant à titre libéral ou salarié est supérieure à la moyenne nationale dans toutes les catégories.

Tableau : Démographie des professionnels de santé dans la région PACA au 1er janvier 2009 (exercice à titre libéral ou salarié).

 

Démographie

PACA

4 918 050 hab.

Densité pour

100 000 hab.

FRANCE Métro

62 473 900 hab.

Densité pour

100 000

hab.

Professions

Médecins Généralistes

9 247

188 101 671

163

Médecins Spécialistes

10 769 219 107 477

172

Ensemble des Médecins 20 016 407 209 148

335

Chirurgiens dentistes

4 370 89 41 107

66

Sages Femmes

1 525 31 18 847

30

Infirmiers

44 554 906 495 834

794

Masseurs Kinésithérapeutes

7 443 151 66 919

107

Orthophonistes

1 895 39 18 506

30

Orthoptistes

342 7 3 081

5

Pédicures Podologues

1 043 21 11 045

18

Pharmaciens 6 555 133 73 116

117

Sources : DREES, ARS PACA, ADELI, FINESS (STATISS 2010)

La démographie des professionnels de santé de la région PACA devrait être marquée dans les années à venir par la diminution prévue de la densité médicale du fait du vieillissement de ces professions.
La DREES prévoit une diminution jusqu’au début des années 2020 des effectifs de médecins dans la région, alors que la population devrait poursuivre sa progression.
Les inégalités de répartition de l’offre de soins sont un fait marquant de la région PACA, reflétant dans une large mesure la diversité de la géographie physique et humaine.
Elles sont particulièrement marquées entre la bande littorale et les départements alpins, la situation du Vaucluse étant elle-même contrastée entre le couloir rhodanien et le reste du département.

UN NOMBRE MOYEN DE PATIENTS INFERIEUR A LA MOYENNE NATIONALE

L’analyse, ci-dessous, concerne la patientèle des masseurs kinésithérapeutes actifs à part entière (APE), c’est-à-dire ayant exercé une activité libérale normale, sur une année complète, dans le cadre conventionnel.
Ne sont donc pas inclus les professionnels de santé dont la patientèle est atypique (effectif anormalement faible ou anormalement élevé).

Tableau : Patientèle moyenne par MK APE, honoraire moyen et nombre moyen d’actes par patient et par MK APE – par région – Année 2013

Région

Nombre moyen de patients Honoraires totaux moyens Honoraires sans dépassement moyen (euros) Nombre moyen d’actes

73. Midi-Pyrénées

262 293 293

16

82. Rhône-Alpes

223 321 319

18

83. Auvergne

240 332 331

18

91. Languedoc Roussillon

233 355 354

19

93. PACA

199 442 441

24

France Métropolitaine 242 335 329

18

Source : SNIR

Le nombre moyen de patient par MK APE en PACA est inférieur de 18 % à la moyenne nationale et autres régions méditerranéennes, ce qui pourrait laisser à penser qu’il y a trop de professionnels en région PACA.
Cependant l’activité y est plus soutenue avec un nombre moyen d’actes de l’ordre de 33 % supérieur à la moyenne nationale d’où une productivité plus importante (+31 %), correspondant à l’âge moyen de la population supérieure aux autres régions de France, entrainant plus de besoins en soins liés au grand âge.

 

Tableau : Patientèle moyenne par MK APE, honoraire moyen et nombre moyen d’actes par patient et par MK APE – par département de la région PACA – Année 2013

Région

Nombre moyen de patients Honoraires totaux moyens Honoraires sans dépassement moyen (euros)

Nombre moyen d’actes

04. Alpes-Hte-Provence

190 398 398

21

05. Hautes-Alpes

162 358 358

19

06. Alpes-Maritimes

196 463 460

25

13. Bouches-du-Rhône 201 465 464

26

83. Var

198 435 434

24

84. Vaucluse

223 362 362

20

93. PACA

199 442 441

24

France Métropolitaine

242 335 329

18

En décomposant l’analyse de la patientèle par département en région PACA, on constate une disparité avérée entre les départements ruraux et les départements fortement urbanisés que sont les Bouches du Rhône, le Var et les Alpes-Maritimes.
Ces trois départements étant le lieu privilégié de villégiature des retraités Français et Européens du Nord.

Les Alpes-de Haute Provence et les Hautes-Alpes s’équilibrent avec des moyennes de -20 % par rapport aux moyennes PACA sur le nombre moyen de patients par masseur-kinésithérapeute et sur le nombre moyen d’actes.

C’est l’inverse pour les autres départements où malgré un nombre moyen d’actes inférieurs autour de 18 % par rapport aux deux départements précédents, le nombre moyen d’actes y est hautement supérieur, allant de + 33 % à + 44 %.

Seul le département du Vaucluse se détache par une configuration identique à celle de la France.

LES PROJECTIONS DE L’ACTIVITE A L’HORIZON 2020

Le répertoire ADELI de la DRESS (Ministère des affaires sociales et de la santé) est actuellement la seule source démographique détaillée portant sur l’ensemble de la population des masseurs-kinésithérapeutes exerçant en France (libéraux et salariés).

Elle constate une augmentation moyenne de l’ordre de 3 % des masseurs-kinésithérapeutes avec environ un peu plus de 1500 jeunes diplômés en France à travers une quarantaine d’écoles. Les rejoignent, sur le marché du travail, un nombre croissant de diplômés d’écoles européennes.

Près de 80 % des masseurs-kinésithérapeutes actuellement en exercice le sont en activité libérale, le restant étant salariés, hospitaliers ou non. Deux tiers des libéraux sont des hommes tandis que deux tiers des salariés sont des femmes.

Toutefois la profession se féminise, tout en restant jeune, l’âge moyen des hommes étant de 43 ans et celui des femmes de 40 ans. Un atypisme concerne le département des Alpes Maritimes où 40 % des masseurs-kinésithérapeutes ont plus de 50 ans dont 20 % ont entre 60 et 69 ans.

Les régions ayant le plus d’étudiants masseurs-kinésithérapeutes en formation sont l’Ile de France, le Nord Pas de calais, l’Auvergne et le Limousin.

A l’inverse, la Corse, la région PACA et le Languedoc Roussillon sont les régions qui ont le plus de masseurs-kinésithérapeutes diplômés en activité mais où le nombre d’étudiants n’est pas suffisant.

Deux projections démographiques de la profession à 2020 ont été réalisées par la DRESS à partir des hypothèses de comportement et de politiques publiques tenant compte, du maintien ou pas, des autorisations d’exercice des diplômés européens à leur niveau actuel.

• une projection basse, avec les seuls diplômés des écoles françaises rentrant sur le marché du travail, serait proche de 60 000.

• une projection haute, incluant les diplômés des écoles européennes, serait de 79 000.