KROSS Sport Santé

 

Sport Santé

37/39 Boulevard Vincent Delpuech . 13006 Marseille

www.urps-mk-paca.org

Il est créé une structure réseau Sport-Santé-Bien-être au sein de l’URPS MKL PACA afin de répondre aux attentes en matière de santé publique dont les objectifs sont développés dans l’article 144 de la loi de modernisation du système de santé, décret n° 2016-1990 du 30/12/2016 qui délègue dès mars 2017 la mise en œuvre territoriale aux ARS et la DRDJSCS pour les activités physiques adaptées aux patients bénéficiant d’un statut ALD. On compte 11 millions de bénéficiaires en France dont 1 million pris en charge quotidiennement par les kinésithérapeutes.

 

On différenciera le Sport santé sur ordonnance réservé à la population de patient ALD du Sport santé bien-être (SSBE) s’adressant à l’ensemble de la population sédentaire.

 

Un tour d’horizon des moyens mis en place sur la région PACA a permis de constater que l’offre actuelle est très insuffisante face aux objectifs du plan Santé et de ses exigences. Les institutions publiques territoriales et sanitaires mettent en place des initiatives dont les retombées publiques restent faibles. Une centaine de structures individuelles, associations, APA, centres de soins, centres de santé sont actuellement référencés auprès de l’ARS par une simple formalité en ligne sans cadre ni exigence.

 

Les comités sportifs olympiques territoriaux, les réseaux type CREPS, promoteurs du Sport santé sur ordonnance sont les principales réponses actuelles pour les institutions territoriales comme pour les communes qui restent demandeuses.

Aucune source de financement pour ces prestations n’est actuellement prévue. La mutualité française, qui prend en compte l’importance du rôle préventif primaire de cette forme de santé, envisage une indemnité forfaitaire de 500€ pour un programme APA comprenant une évaluation et 24 séances réparties sur 2 ans !

 

La place des auxiliaires médicaux (kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens) est clairement définie dans le texte de loi. Ils reçoivent l’exclusivité de la prise en charge des cas les plus sévères et restent compétents sur les autres catégories. Cependant, dans l’organigramme des expérimentations misent en place, si l’ordre d’exécution provient bien de l’échelon médical prescripteur, l’évaluation est faite par un titulaire STAPS et la prestation par un échelon exécutant souvent de faible compétence acquise dans la hiérarchie des formations sportives.

 

À l’heure actuelle des connaissances scientifiques et des formations STAPS au travers les modules APAS, le dosage des activités sportives en fonction de la pathologie et des traitements ainsi que les interactions restent méconnues dans la majorité des cas exceptés sur les pathologies cardiovasculaires et le secteur de l’obésité.

 

Le niveau des exécutants de terrain ne permet pas d’accéder à une analyse de la pathologie et à l’établissement d’un programme sportif adapté.

 

Les STAPS APAS niveau master 2 seraient les seuls compétents mais ne sont pas financièrement accessible pour la plupart des institutions territoriales actives dans le domaine actuellement.

Que ce soit pour l’ARS, les comités sportifs ou les autres institutions, les kinésithérapeutes ne sont pas conviés à participer aux expérimentations actuelles et ne seront pas plus conviés dans l’avenir, selon notre analyse et cela leur force de proposition et leur disponibilité à inclure des projets transversaux.

 

Fort de ce constat, l’URPS MKL PACA décide de mettre en place une structure valorisée par une charte afin de faire valoir les compétences des kinésithérapeutes directement auprès de leur patientèle ou usagers et d’éventuels partenaires dans le cadre du Sport santé et ceci dans une démarche de qualité et de sécurité propres aux professionnels de santé.

 

Les moyens mis à votre disposition auront comme ambition de créer un outil vous permettant de développer votre activité en dehors du cadre conventionnel.